Dans les coulisses du Moulin Rouge !

Le 22 mars, Mirabilibus vous emmène au Moulin Rouge , pour une exceptionnelle visite des coulisses de ce lieu hautement parisien. Vous découvrirez les loges des danseuses, les ateliers où se fabriquent costumes et boa de plumes et assisterez, le soir, à un spectacle féerique.

(Informations pratiques et inscriptions ici)

Le Moulin Rouge est un monument français, au même titre que la Tour Eiffel, née, comme lui, en 1889. En ce temps-là, Montmartre est encore un village, rattaché à la ville depuis une trentaine d’années seulement, couvert de vignes, et de moulins, pittoresque en diable avec ses rues en pente qui dégringolent de la Butte et ses tavernes où l’on vient s’encanailler. Pas très éloigné, au fond, de la carte postale parisienne que donne à voir Jean Renoir dans son superbe French Cancan… Comme dans le film, le cabaret le plus célèbre au monde a été fondé par un homme d’affaires et de spectacles – Joseph Ollier -, soucieux d’inventer un nouveau lieu de divertissement, mélange de bal et d’attractions ; désireux, surtout, de remettre au goût du jour un quadrille coquin et entraînant, le fameux French Cancan… Dès le premier soir, en octobre 1889, le succès est assuré. Et, plus de cent vingt ans après la première démonstration de cette danse endiablée – c’est alors La Goulue et Valentin le Desossé qui mènent le bal –  la magie opère toujours. Chaque soir, lorsque les filles du Moulin déboulent sur scène, criantes et chahutantes, retroussant haut leurs jupons bleus, blancs et rouges, sautant, tourbillonnant, dévoilant gaiement leurs pantys de dentelle, toute la salle frémit.

Enthousiasme général, tonnerre d’applaudissements, bonne humeur assurée ! C’est que la prestation reste impressionnante, notamment le grand écart réalisé après le saut en l’air. «Les figures sont plus impertinentes qu’il n’y parait, souligne Fanny Rabasse, en charge de la communication. Il y a celle dite de «la cathédrale», qui se moque de l’Eglise, celle du «port d’armes», qui raille l’armée et le «coup de cul»  pour rire du pouvoir …Toutes nous viennent de la Commune». Autrefois réservé aux cousettes et aux blanchisseuses qui habitaient le quartier, le Cancan est aujourd’hui réalisé par des danseuses de haut niveau , capables d’endosser tous les rôles des différents tableaux de la revue, que le Moulin recrute chaque année aux quatre coins du monde, selon des critères strictes de taille (entre 1,75 et 1,79 cm pour les filles), de physique et de prestance. Quatorze nationalités se côtoient dans les coulisses, danseuses et danseurs mais aussi prestidigitateurs, jongleurs, ventriloques…

Ces lieux secrets (exceptionnellement ouverts pour nous)) abritent les loges, les salles de couture où une douzaine de petites mains redonnent vie aux vêtements portés par la troupe ; l’atelier où sont fabriqués coiffes et vêtements de plume, irréel avec ses parures d’aigrettes ou d’oiseaux de paradis, ses mannequins habillés d’autruche rouge vif et ses ailes d’anges qui tombent du ciel. Tout simplement féerique ! 

Mylène Sultan.

Inscriptions et réservations impératives.

Visite Privée des coulisses du Moulin Rouge, le 22 mars à 10h00. Accueil autour d’un café puis visite des coulisses et spectacle à 21h.

15 places.

Prix : 120 € (visite du Moulin Rouge et des coulisses le matin) ou 230€ (visite du Moulin Rouge et des coulisses le matin + soirée spectacle au champagne à 21h.)

Réservation par mail : contact@mirabilibus.fr et 01 43 29 02 25

Laisser un commentaire