le 1er avril et l’espoir du merveilleux.

En ce 1er avril si épais d’inquiétude, je voudrais partager avec vous une carte postale venue du Château de Chambord… La bas, on raconte que ce matin, le garde forestier est tombé nez à nez avec une licorne sylvestre de bonne taille, arborant une abondante crinière blanche et une corne d’ivoire d’une trentaine de centimètres. Ce bel animal est apparu dans une prairie, à l’est du Domaine. On ne l’avait pas vu depuis le Moyen Age…
Oh, que les beaux jours reviennent ! Que le merveilleux, encore, nous soit offert !

Chambord_avril 2020 (1) (c) Jean-Michel Turpin
(c) Jean-Michel Turpin

Laisser un commentaire